Seconde édition du Baromètre Emploi des métiers marketing et communication de l’Observatoire COM MEDIA

2081

2018 marque les dix ans de l’Observatoire COM MEDIA. Cette décennie qui s’achève lui aura permis de construire les fondations sur lesquels reposent ses différents travaux (études, innovation relations inter-entreprises, emploi). Parmi les travaux de l’Observatoire COM MEDIA, le Baromètre Emploi des métiers marketing et communication en est à sa deuxième édition.

Cette année encore, le Baromètre de l’Emploi des métiers marketing et communication des 19 secteurs d’activité de la filière de la communication et du marketing a pu être réalisé grâce à la valeur des données dont dispose l’Observatoire COM MEDIA (cartographie exhaustive des 41 365 entreprises composant la filière de la communication) mais également par l’utilisation d’un outil unique déployé par ADECCO ANALYTICS. Celui-ci permet de disposer en temps réel de l’état de l’emploi de chaque secteur mais aussi du nombre d’embauches prévues par secteur, par entreprise et par bassin d’emploi.

Les données consolidées de ce deuxième Baromètre de l’emploi des métiers marketing et communication servent d’indicateur aux travaux menés par l’Observatoire COM MEDIA pour éclairer ses adhérents et ses partenaires (institutionnels, organismes professionnels et entreprises) sur l’évolution des métiers et faciliter leur réflexion en matière de recrutement.

LA STRUCTURE DE LA FILIÈRE DE LA COMMUNICATION ET DU MARKETING

L’Observatoire COM MEDIA pour son Baromètre de l’Emploi des métiers marketing et communication distingue 19 secteurs dans son écosystème divisés en 4 « macro-secteurs » : Agences (Agences, Cibleurs, Photo, Production de films publicitaires), Médias (Régies), Industriel (Affranchissement, Distribution, Editique, Fabrication de machines, Fabrication d’enveloppes, Imprimerie de journaux, Imprimerie de labeur, Papier, Plateforme, Prépresse, Routage, Reliure, Logistique) et Evénementiels (Foires-Congrès-Salons)

L’ensemble de l’écosystème des entreprises de la communication sur le territoire national (Métropole et Outre-mer) génère un chiffre d’affaires de 34,2 Mds € (chiffre 2015) et compte 159 710 salariés répartis entre 41 365 entreprises identifiés au second trimestre 2017.

Sur ces macro- secteurs, les entreprises identifiées sont principalement des TPE (92%) et des PME (8%) qui réalisent des chiffres d’affaires inférieurs à 5 millions d’euros.

LES ENJEUX DE L’EMPLOI DE LA FILIERE COMMUNICATION ET MARKETING EN FRANCE

Présents à travers tout le territoire national, les acteurs économiques de la filière sont inégalement répartis selon les macro-secteurs auxquels ils appartiennent et leur localisation :

  • Les Agences représentent plus de 66 823 emplois salariés en progression de 0,5% et 9 519 embauches(1) par rapport au premier Baromètre de l’Emploi des métiers marketing et communication
  • Les Médias, 10 663 emplois salariés en progression de 1,3%, et 1 418 embauches(1)
  • L’Evénementiels, plus de 11 664 emplois salariés en progression de 3,3% pour 2 307 embauches(1)
  • La filière industrielle enregistre une baisse de 2,3% du nombre d’emplois salariés mais demeure le premier employeur de la filière avec plus de 70 560 emplois salariés et 9 423

Réparation de l’emploi au sein de la filière de la communication (19 secteurs), par bassins d’emploi

Au total, les deux macro-secteurs Agences et Filière Industrielle (17 secteurs) représentent à eux deux 86% des emplois salariés de la filière de la communication et 83% des embauches prévues en 2017.

Les types de contrats proposés sont assez bien répartis entre CDI et CDD qui représentent respectivement 37% et 32% du total suivis par l’intérim 22%. Stages et contrats d’apprentissage constituent 8% du total.

Ces chiffres sont à pondérer par le faible poids des offres visibles qui représentent la part des offres publiées sur Internet comparée au nombre de recrutements estimés. Il révèle ainsi le côté visible ou caché du marché. En France, la part du marché visible n’est estimée qu’à 25%.

LE POIDS DE LA REGION ÎLE-DE-FRANCE SUR LA FILIERE DE LA COMMUNICATION ET MARKETING

Rien qu’en Île-de-France en septembre 2016, Pôle emploi enregistrait 114 547 demandeurs d’emploi(2) de catégories ABC(3) dans le domaine professionnel de la communication, de l’information, art et spectacle sur les 281 995 en France métropolitaine.

La région concentre une grand part des emplois salariés de trois des quatre macro-secteurs.

Les indicateurs clés sur cette région au deuxième trimestre 2017

Si l’on se réfère aux quatre macro-secteurs de l’étude, l’Île-de-France est la première région de France tant en nombre d’emplois (45%), d’embauches prévues (42%) mais aussi d’entreprises (40%) par rapport au territoire national.

Ces embauches prévues ne représentent que 30% (estimatif) du marché de l’emploi en Île-de-France (marché visible).

DES METIERS EN MUTATION, UNE AMELIORATION DU MARCHE DE L’EMPLOI

La filière de la communication poursuit la mutation accélérée de ses métiers et par conséquent des compétences à déployer au sein des entreprises.

L’arrivée du numérique, l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux, la distinction de plus en plus floue entre médias et hors médias et l’arrivée de nouveaux supports de communication entraînent des changements majeurs dans les habitudes des consommateurs, provoquent des mutations parmi les entreprises de la filière de la  communication et l’arrivée de nouveaux métiers et un tassement des effectifs des métiers plus « traditionnels ».

Le second Baromètre de l’emploi des métiers marketing et communication confirme toutefois une amélioration globale du marché de l’emploi dans les 19 secteurs étudiés. Sur le territoire national au cours des 12 derniers mois, si la filière a vu le nombre de ses salariés diminuer légèrement de 0,5% au cours des douze derniers mois,  le nombre d’embauches prévues s’est accru fortement de 30% (CDI et CDD concentrent à eux seuls près de 70% des contrats proposés). Dans le détail, la baisse globale des effectifs est en grande partie le fait du macro-secteur industriels (-2,3%) et son rythme continu de s’accélérer (-1,6% fin 2016) tandis que les trois autres macro-secteurs connaissent tous une embellie.

Au cours de cette année, l’association produira d’autres analyses et résultats en particulier sur les métiers qui sont en forte progression notamment ceux en rapport avec la transformation numérique mais aussi le marketing.

L’Observatoire COM MEDIA a recueilli un ensemble de données sur les différents bassins d’emploi et secteurs qui alimenteront ses analyses et études au cours de l’année 2018. Dès à présent, s’il est possible de constater une amélioration de la situation de l’emploi au sein de la filière de la communication, elle demeure cependant fragile et récente et demande en conséquence d’être confirmée d’ici la fin de cette année.

Le dispositif 1000emplois/1000entreprises

Portés notamment par les enseignements de son Baromètre de l’emploi des métiers marketing et communication, les équipes de l’Observatoire COM MEDIA et Pôle emploi ont conduit la réflexion puis le déploiement de 1000emplois/1000entreprises(4), un dispositif innovant et volontariste pour aider les entreprises de la filière communication à recruter !

(1)Chiffres au T2 2017, évolution constatée sur deux années glissantes
(2)Source Dares/ Pôle emploi, traitement Direccte ïle de France
(3)catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ; catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ; catégorie C : Personne ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures par mois, tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi

Contact Presse :
Alexandre Scalia – Responsable communication et partenariats de l’Observatoire COM MEDIA, alexandre@obs-commedia.com, Tél. + 33 (0)1 55 95 97 07

LAISSER UN COMMENTAIRE