La communication corporate et financière engage sa révolution numérique

264
Jérôme Lascombe, Président de Wiztopic, solution de gestion, diffusion et mesure de la performance des contenus des équipes communication de la finance, nous livre quelques réflexions sur les transformations en cours de la communication corporate.
Quelle est la nature des nouveaux enjeux des communicants ?

L’information est devenue le système nerveux des entreprises et le principal facteur de leur  « synchronisation » avec leur environnement. L’enjeu principal du service communication d’une société cotée est d’offrir au marché une lisibilité accrue avec des contenus précis et crédibles, au service de la réputation financière de l’entreprise et de la valeur du titre. Si les grandes entreprises se sont dotées de services de communication financière ou font appel à des agences spécialisées, on constate que les directions de la communication sont parmi les dernières directions fonctionnelles à disposer de solutions efficaces et dédiées à leurs activités.

En effet, les commerciaux ont leurs logiciels métiers, les gestionnaires également, les RH commencent à en disposer mais les professionnels de la communication sont encore peu équipés. Pourtant, les nouveaux enjeux des entreprises du secteur de la finance et des sociétés cotées sont avant tout technologiques : fake news, algorithmes sociaux, hacking d’identité corporate, etc. Il est essentiel que les directions de la communication recourent aux nouvelles technologies pour répondre à l’accélération de l’information sur les réseaux sociaux.

La situation de la communication financière est-elle spécifique ?

Le trading à haute fréquence par exemple a changé la donne et bousculé les habitudes. Le temps des médias était déjà court. Le temps des marchés et de la communication financière est l’instantanéité. Finalement, la technologie génère de nouvelles contraintes, mais elle est aussi une partie de la solution. D’autant que les contraintes imposées par les autorités financières se durcissent et viennent compliquer le quotidien des professionnels de la communication. Dans la banque ou l’asset management tout particulièrement, les exigences de conformité sont de plus en plus strictes alors que les canaux d’information sont de plus en plus nombreux. Au-delà de la conformité, la sécurité, la traçabilité et la confidentialité de l’information sont trois enjeux critiques pour les équipes communication qui gèrent chaque jour des informations très sensibles.

Et les pro de la communication ne sont pas tous ingénieurs informatiques. Les outils à leur disposition doivent être simples à piloter.

En quoi la technologie peut-elle aider en communication de crise ?

En matière de prévention de crise, les nouveaux outils technologiques permettent d’éditer les argumentaires et de préparer des sites d’information disponibles « offline » mais dont les contenus peuvent être rendus accessibles très rapidement en cas de crise. Une direction de la communication est ainsi capable de rédiger les éléments de langage pour plusieurs familles de risques et d’initier autant de mini-sites à l’avance qui seront prêts à être activés en quelques minutes si besoin est.

Les services de veille sont nombreux et ont pour la plupart intégré le temps réel dans la récolte, l’analyse et la restitution de l’information, quelles qu’en soient les sources médiatiques, digitales ou sociales. Une plateforme comme Wiztopic permet aussi de gérer une diffusion synchronisée de l’information dans tous ses formats et sur tous les canaux maîtrisés par l’entreprise : envoi d’emails authentifiés et sécurisés, publication sur les sites et la newsroom de l’entreprise comme sur les réseaux sociaux externes et internes, intranets et outils d’employee advocacy.

Le digitalisation entraîne-t-elle plus de collaboration entre les équipes ?

Les différents métiers de la communication travaillent de plus en plus souvent en mode collaboratif sur les mêmes sujets, qu’ils s’occupent des RP, des relations investisseurs, de la production de contenus, de la communication sociale, même des affaires publiques.  Une fois élaborée la stratégie éditoriale de l’entreprise et produits les contenus, l’orchestration de la diffusion de l’information s’appuie sur les mêmes outils quelles que soient les cibles concernées.

La digitalisation permet aussi aux équipes de consacrer plus de temps aux matières « nobles » du métier et beaucoup moins aux activités logistiques ou fastidieuses comme le reporting, qui sont automatisées ou au moins optimisées par le technologie. Après le « marketing automation » c’est l’ère de la « communication automation » qui permet aussi d’alimenter et d’améliorer le relationnel avec les publics essentiels de l’entreprise (salariés, investisseurs, journalistes, activistes, etc.) sans passer trop de temps sur les contingences de la diffusion.

Vous semblez accorder beaucoup d’importance à l’optimisation du référencement des contenus d’information ?

Les contenus de fond, statiques, de la plupart des sites corporate des entreprises sont bien référencés. Cependant, le SEO des informations « chaudes » est une discipline souvent négligée par les équipes communication corporate et financière. Alors que près de la moitié des interactions entre les contenus de l’entreprise et leurs destinataires résulte d’une requête directe ou thématique sur un moteur de recherche,  les professionnels des RP y compris ceux des très grandes entreprises, recourent encore massivement à l’emailing, accompagné de pièces jointes volumineuses, et n’accordent pas encore une grande attention à l’indexation, au tagging, à la géolocalisation de leurs informations.

Il est vrai, qu’avant l’apparition d’outils de publication simples d’utilisation, les arcanes du  référencement naturel pouvait sembler inaccessibles à des communicants peu technophiles. C’est le cas aussi du SEO du média photo, devenu l’un des premiers formats de la communication corporate. Vient s’ajouter au phénomène l’optimisation du référencement social des informations.

Convertir les contenus, notamment photo et vidéo, aux bons formats, en optimise aussi l’accès sur les smartphones, qui sont aujourd’hui le principal outil d’accès à l’information. Et les formats « responsive » permettent d’améliorer significativement la déliverabilité des emails.

Ces nouveaux enjeux et leurs solutions transforment le quotidien des équipes communication. C’est une opportunité formidable pour les communicants les plus curieux.

En savoir plus sur Witopic : http://obs-commedia.com/actu/wiztopic-combine-le-meilleur-de-la-technologie-au-service-de-la-communication/

LAISSER UN COMMENTAIRE