Innovation et prise de risque : le paradoxe du temps