Un sourcing efficace de start-ups pour les grands groupes

209

L’Observatoire COM MEDIA s’est fixé comme objectif de faciliter la rencontre des annonceurs et des entreprises « traditionnelles » de la filière de la communication avec des start-ups en recherche de nouvelles opportunités.

Sur la nouvelle plateforme d’innovation et de co-création, le challenge start-ups est l’interface idéale. Les grands groupes peuvent ainsi identifier précisément la ou les start-ups en adéquation avec leurs projets.

Editer un challenge start-ups s’effectue en plusieurs étapes…

  1. Définir l’objectif du challenge

L’entreprise doit commencer par définir un objectif et s’y tenir. Souhaite-t-elle répondre à un besoin ponctuel au moyen d’une solution innovante ? Cherche-t-elle une ou plusieurs start-ups afin de monter une collaboration ou investir dans une ou plusieurs structures ? C’est l’objectif qui déterminera la conduite des étapes suivantes.

  1. Soigner le briefing

Si l’entreprise veut recueillir les réponses les plus pertinentes au travers de son challenge, elle doit :

  • expliquer le contexte dans lequel il s’inscrit,
  • clarifier ses motivations,
  • définir le profil des start-ups recherchées,
  • présenter son besoin par une question simple et explicite.
  1. Préciser les règles

Le start-up challenge doit s’inscrire dans un cadre précis et respecter un planning déterminé. Il est nécessaire aussi que l’entreprise s’assure d’avoir choisi des critères d’évaluation transparents et compréhensibles.  Parmi les possibilités offertes aux entreprises, ces dernières peuvent également réfléchir à la constitution d’une charte de bonnes pratiques et de valeurs mentionnant notamment le respect de la propriété intellectuelle ou les conditions de sélection des start-ups.

  1. Le vote

Pour qu’un vote soit représentatif, il est nécessaire que l’entreprise puisse mobiliser un écosystème d’évaluateurs répondant à des critères définis en amont par l’entreprise. Les résultats, une fois publiés, présenteront la liste des start-ups sélectionnées.

  1. Tirer un bilan

L’entreprise et l’intégralité des start-ups ayant participé peuvent échanger sur leurs expériences respectives. Pour l’entreprise, ce retour d’expérience lui permet d’affiner ses éléments de langage, de consolider son discours et de mieux préparer les challenges à venir. Dans le cadre de son challenge, elle doit être capable de répondre en toute objectivité aux questions suivantes :

  • A-t-elle trouvé des start-ups répondant à sa problématique ?
  • Quelle est la nature des relations entamées avec les start-ups retenues ?
  • Les start-ups ont-elles été motivées par le challenge ? Ont-elles rendu des dossiers de qualité ?
  • Les évaluateurs ont-ils été impliqués dans l’analyse des réponses ?

Côté start-ups, elles peuvent analyser les points forts et les points faibles de leur réponse mais aussi porter un regard sur le comportement et l’exemplarité de l’entreprise les ayant challengées.

  1. Communiquer autour

Le challenge start-ups est un vecteur de communication pour une entreprise. Il contribue à renforcer son image auprès de l’écosystème des entreprises innovantes. Publier et diffuser des contenus en rapport avec les résultats du challenge participe à la visibilité de l’entreprise mais aussi à celle des start-ups retenues.

Pour en savoir plus, éditer un challenge start-ups ou découvrir ceux existants… rendez-vous sur la nouvelle plateforme d’innovation et de co-création !

LAISSER UN COMMENTAIRE