Réalité augmentée, vers la création d’un nouveau média ?

4190

Lorsque le physique est magnifié par le numérique, la réalité augmentée prend tout son sens et réconcilie les tenants du papier et ceux de la digitalisation. Guillaume Pineau-Valencienne et Pierre Addoum, co-fondateurs de BEAR, livrent plusieurs pistes de réflexion sur les synergies à créer entre deux supports qu’on a voulu opposer par le passé.

Une technologie qui ouvre sur le monde 

Il s’agit bien de discerner la réalité virtuelle de la réalité augmentée, la première technologie plongeant l’utilisateur dans un monde virtuel au moyen d’un casque par exemple. Il se retrouve isolé de son environnement, ce qui n’est pas le cas de la réalité augmentée qui agrémente le réel avec des éléments digitaux via des tablettes, smartphones et demain des lunettes.

Lire l’article : http://obs-commedia.com/actu/les-realites-depassent-la-fiction/

Ce qui est intéressant avec la réalité augmentée, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se couper du monde réel pour en profiter. Des parents apprécieront d’avantage de voir leur enfant plongé sur un livre quitte à ce qu’il passe son smartphone dessus de temps en temps plutôt qu’avec un casque « vissé » sur la tête sans la moindre possibilité de savoir ce qu’il regarde.

La réalité augmentée est l’alliée du papier

Il est essentiel lorsqu’on parle de réalité augmentée de ne pas se focaliser sur la technologie mais sur l’usage qu’on veut en faire. Par exemple, les manuels techniques de plusieurs milliers de pages sur des sujets complexes en rapport avec des réglementations en constante évolution, posent un problème quant à la pertinence de leur contenu au moment de leur édition. A peine imprimés, ils deviennent rapidement inexacts ou incomplets. La réalité augmentée permet de rallonger la durée de pertinence d’un document papier au moyen de la lecture de codes couleurs différents selon que le texte d’origine est d’actualité, modifié ou obsolète. Il est alors possible d’afficher la version corrigée ou entièrement réécrite.  La résonnance du papier s’en trouve par conséquence améliorée dans la mesure où il n’est plus figé comme auparavant. Il est aussi possible de personnaliser l’ajout d’informations à un livre selon des critères propres à l’utilisateur (centres d’intérêt, âge, spécialisation) ou une localisation géographique (ville, régions, pays). Cette technologie ne demande pas d’adapter le support papier (grammage papier, format, folio) et les applications peuvent être utilisées à des usages très variés désormais. Par exemple, il est possible d’activer une lecture audio ou des bruitages d’un texte en apposant un smartphone sur une page, de renvoyer vers une page web sur laquelle la taille de police est adaptée pour des malvoyants ou bien de traduire un texte en apposant une version dans une autre langue. Côté marketing, la réalité augmentée sert de lien entre le catalogue papier et un lieu de vente physique via le digital en permettant au lecteur de choisir un produit et en cliquant dessus de générer un formulaire de prise de rendez-vous avec un vendeur.  Il est ainsi possible de mesurer le taux de conversion lié au support papier, ce qui en ajoute une argumentation en sa faveur.

Un nouveau territoire marketing à explorer

La France n’est qu’au début de la révolution de la réalité augmentée et les entreprises marquent un intérêt grandissant pour cette technologie. Ces trois dernières années le phénomène s’est accéléré, les décisionnaires intègrent de plus en plus l’idée selon laquelle le papier peut gagner en efficacité par ce biais. Le print n’est plus remplacé par le digital, les deux supports collaborent et forment une combinaison vertueuse génératrice de leads et de conversions. L’utilisateur final s’habitue également progressivement à cette mixité des supports. Les avantages sont multiples ; d’un côté le papier véhicule la notoriété d’une marque associé au plaisir de la lecture et de l’autre le digital est plus réactif, facilite l’accès au contenu tout en générant des statistiques.

En conclusion, la réalité augmentée est appelée à devenir un media qui ne détruit pas le support papier mais au contraire lui donne un second souffle.

La réalité augmenté sera un sujet abordé lors de notre prochain événement du 26 octobre prochain « Transformation Numérique et Media Imprimé »

Infos et inscription : http://obs-commedia.com/event/

LAISSER UN COMMENTAIRE