L’innovation au service de la création de valeur

2139

Un grand nombre d’entreprises innovantes connaissent des taux de croissance à deux chiffres mais elles rencontrent des difficultés à grandir et atteindre une taille critique leur permettant de se développer sereinement dans un monde globalisé où tout va très vite. Parmi les leviers à actionner, l’Observatoire COM MEDIA a mis en place avec la plateforme innovation OPEN’COM MEDIA, un environnement favorable à la croissance de ses adhérents.

La transformation numérique ne suffit pas si elle n’est pas mise au service d’une capacité d’innover qui se traduit par la mise sur le marché d’applications concrètes et adoptées par les usagers. La meilleure innovation est celle qui trouve son public.

La France dispose d’un environnement favorable à l’apparition d’entreprises innovantes mais elle ne parvient pas à accompagner suffisamment ces jeunes pépites durant leurs phases de développement et à leur procurer un environnement stable propice au financement de leur R&D notamment. Pour supprimer ces contraintes, ces jeunes entreprises innovantes doivent pouvoir davantage compter sur l’investissement des particuliers à travers les FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) et développer le « corporate venture » qui leur permettrait de nouer des partenariats avec des grands groupes.

Cette analyse de la situation à convaincu l’Observatoire COMMEDIA, avec un certain nombre de partenaires, de la nécessité de mettre en place une plateforme dédiée à l’innovation au sein de son écosystème. Parmi les objectifs de la plateforme OPEN’COM MEDIA se trouve la nécessité de simplifier les contacts entre des entreprises innovantes de son écosystème et des grands donneurs d’ordre.

Ces entreprises innovantes et ces start-ups peuvent développer différents types d’innovations : l’innovation commerciale, l’innovation sociale et bien sûr la fameuse innovation technologique, que celle-ci soit incrémentale ou de rupture. Face à l’ubérisation de nombreux secteurs d’activités, innover est devenu une nécessité et un impératif pour survivre. La désintermédiation des secteurs force les entreprises à sans cesse se renouveler et donc innover.

Les innovations présentées sur cette plateforme, touchent aux domaines de la communication et du marketing : big data, création, digital et social media, e-commerce, événementiel, intelligence artificielle, mobile et média, objets connectés, RH, RSE… Mais aussi de nouveaux modèles contribuant à la nouvelle économie de la communication. A l’issue d’un peu plus de 6 mois d’existence, elle recense déjà plus de 130  adhérents, et les premiers appels à compétences ont déjà été publiés (ex : réalité augmentée, intelligence artificielle, Chatbots, etc.)

Bien grandir pour prospérer

Dans un marché globalisé et numérisé, une entreprise innovante se distingue selon trois critères : le nombre de salariés, le nombre d’utilisateurs et le chiffre d’affaires. La combinaison de ses trois critères détermine la valeur d’une entreprise qui lui facilite ses levées de fonds.

Sans viser nécessairement la taille d’un géant du net, une entreprise innovante, notamment une start-up, doit chercher à s’agrandir pour gagner en visibilité et en efficacité. Pour ce faire, il lui faut régulièrement se réorganiser, repenser ses modèles économiques, réformer sa communication et trouver de l’argent, le nerf de la guerre. Le monde est passé de l’ère industrielle à celle des réseaux, dont Internet n’est qu’un exemple. Transport, commerce, finance et information, bénéficient d’une globalisation qui semble inéluctable et qui permet à une entreprise pourvue d’une bonne idée, de penser « international » dès sa création. Dans un tel environnement, les opportunités sont immenses mais la concurrence est féroce car elle peut surgir de n’importe où et déployer sa propre solution rapidement auprès d’un grand nombre d’usagers. Il est par conséquent primordial, qu’une bonne idée devienne rapidement une idée largement partagée. La difficulté d’une jeune entreprise consiste à choisir entre un développement rapide à hauts risques et un processus normal et rationnel mais susceptible de lui faire « manquer le coche »

Les PME françaises innovantes ne peuvent compter seulement sur des marchés de niche pour garantir leur pérennité, elles doivent gagner des parts de marché à l’étranger afin de grandir et accroître leur visibilité. L’Etat dans un contexte budgétaire difficile ne pouvant pas tout financer, il appartient au secteur privé et aux organisations professionnelles de prendre en main l’avenir de ces pépites qui ne demandent qu’à s’épanouir. Dans ce contexte, l’Observatoire COM MEDIA s’est appliqué depuis sa création à offrir à ses adhérents, PME innovantes et start-ups, un cadre leur permettant de partager leurs expériences et de mieux présenter leurs projets auprès de décideurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE