La filière communication se mobilise pour soutenir la candidature #FRANCE2023

235

Le 15 novembre 2017 sera désigné le pays organisateur de la Coupe du monde de rugby 2023. L’Observatoire de la Transformation Audiovisuelle (OTA), l’Observatoire COM MEDIA et leurs partenaires se mobilisent pour afficher leur soutien à la candidature de la France à l’organisation de ce prestigieux évènement, augurant des retombées économiques importantes pour les entreprises de la filière de l’audiovisuel et de la communication, et témoigner de leur volonté de faire gagner notre pays !

Une finale qui s’ouvre aujourd’hui, face à l’Afrique du Sud, et rien n’est perdu !
En effet, les recommandations techniques de World Rugby viennent d’être publiées : elles positionnent l’Afrique du Sud comme étant la nation la mieux placée pour accueillir l’édition 2023. La France arrive en 2ème position et est classée 1ère sur le critère économique et financier.

La Coupe du monde de Rugby 2023 : une occasion pour la France d’accélérer la croissance de son économie
Cette Coupe du monde de Rugby serait un événement majeur pour la France et une vraie opportunité une année avant les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Elle engendrerait des retombées économiques massive pour notre pays avec 450.000 visiteurs étrangers, entre 13.000 et 17.000 emplois créés et 2,3 millions de billets vendus.

Plus particulièrement pour la production télévisuelle, cette rencontre internationale pourrait générer plus 62 millions d’euros*

La France en tant que pays organisateur bénéficierait d’importantes retombées économiques directes et indirectes.

Les retombées directes comprennent les revenus de la billetterie et un surplus touristique avec l’augmentation du taux de remplissage des hôtels, des revenus des sociétés de transport et des consommations associées à la présence sur le territoire : le championnat durant 45 jours.

Les retombées indirectes englobent l’effet de visibilité du pays qui améliore son image aux yeux de tous les partenaires économiques et une meilleure attractivité des investissements étrangers dans le tissu économique. L’Etat bénéficierait également de meilleures rentrées fiscales associées aux activités supplémentaires, d’un accroissement de l’activité économique du fait des infrastructures et des équipements créés ou modernisés pour l’occasion.

La coupe du monde de rugby si elle devait être organisée en France en 2023 serait une opportunité pour notre pays et son économie, tout particulièrement la filière de l’audiovisuel et de la communication, dont les professionnels montreraient l’étendue de leurs compétences et de leurs savoir-faire. Elle dynamiserait l’innovation et l’émergence d’acteurs économiques en France grâce à la couverture permise par la Coupe du monde de Rugby.

Le 9 novembre : fédérons nos énergies autour de la candidature de la France !
A J-6 avant l’annonce du grand vainqueur, l’Observatoire de la Transformation Audiovisuelle (OTA), l’Observatoire COM MEDIA et leurs partenaires souhaitent mobiliser leurs adhérents et leurs écosystèmes de la filière de la communication et de l’audiovisuel.

Rejoignez-nous pour fédérer toutes nos énergies autour de la candidature de la France à l’organisation de ce prestigieux événement, augurant des retombées économiques importantes pour notre filière.

Nous vous invitons à partager avec nous une soirée exceptionnelle, en présence des acteurs du dossier #FRANCE2023. Nous comptons vivement sur votre présence et votre soutien !

Vous êtes déjà nombreux à avoir répondu présents, et à manifester votre envie de soutenir ce projet France2023, et nous vous en remercions !

Pour elles et ceux qui ne seraient pas encore inscrits, cliquez sur ce lien : http://obs-commedia.com/event/soiree-de-soutien-france2023/

*Calcul calqué sur la part du budget de la production audiovisuelle dans la coupe du monde de football 2018 prévu par la FIFA, et appliqué au montant prévisionnel de la coupe du monde de rugby 2023 (500 millions d’euros)

LAISSER UN COMMENTAIRE