[INTERVIEW] « Les entreprises entrent dans une nouvelle ère »

1659

Rencontre avec Olivier Michel, Fondateur et Président d’Ad4Store (Solutions de Webmarketing sur mobile)

Observatoire COM MEDIA : Quel constat est à l’origine de la création d’Ad4Store ?

Olivier Michel : J’ai derrière moi 30 années d’expertise métiers, média, marketing, publicité, qui font que j’ai travaillé avec la nécessité d’atteindre le bon auditoire sur les mass medias (télévision, radio puis Internet) au moyen notamment des tranches horaires et des catégories sociaux-professionnelles.

Ad4Store est née de ce constat simple : La publicité de masse, intrusive et mal ciblée génère à la fois une baisse des performances media, une fatigue publicitaire générant une désaffection des consommateurs tant pour les marques que les éditeurs (sites, applications) qui les diffusent.

Par ailleurs, il devenait impératif d’établir un lien direct entre la publicité et le point de vente physique et ainsi boucler la boucle d’un système devenu bancal : les redevances des retailers servant à payer des campagnes renvoyant sur le site marchand de l’enseigne.

O.C. : Comment évolue l’usage du mobile ?

O.M. : Sur le plan pratique, le mobile est devenu plus qu’un simple assistant personnel, mais notre allié au quotidien ! Il est le prolongement de la main, centralise l’ensemble de nos données personnelles & professionnelles, en plus de nous simplifier l’accès à l’Internet. Avec plus de 2h20 de temps d’exposition/utilisation (hors téléphonie) par mobinaute et par jour, c’est un media à part entière. Si en France, l’accès au web s’effectue pour 50% via le smartphone, ce taux monte à 70% dans certains pays d’Europe comme l’Espagne ! Sur le plan marketing, cette partie du digital, le mobile marketing, n’a pas encore atteint son degré de maturité puisqu’il ne représente que 25% des investissements publicitaires. Ce levier stratégique s’implante doucement mais sûrement dans les plans des  annonceurs & marques.

O.C. : Quelles expertises Ad4Store apporte-t-elle à ses clients dans le domaine du M-MArketing ?

O.M. : Positionnée dans l’univers du Mobile Marketing, Ad4Store associe Big Data et marketing afin de diffuser le bon message sur le smartphone de la bonne personne, au bon moment et au bon endroit via nos 2 leviers : display et email.

Notre technologie brevetée réconcilie les données techniques publiques et anonymes des mobinautes ayant cliqué sur la publicité diffusée (Advertise ID, géolocalisation, email, navigateur, écrans, horaire, IP, contenus visités…) pour créer un identifiant unique tout au long de l’expérience publicitaire. Ainsi, nous permettons aux annonceurs de personnaliser et d’ultra-cibler leur publicité digitale qui devient dès lors, une information.

O.C. : Pouvez-vous nous préciser les spécificités du retargeting et ta perception sur ce sujet au cœur des activités d’Ad4Store ?

O.M. : Ad4Store dispose de deux leviers distincts et complémentaires inhérents au retargeting : le mobile display et l’email. Le retargeting est déployé selon des scénarios très spécifiques et adaptés à la stratégie de chaque Annonceur. Le « retargeting de masse sans capping », c’est-à-dire sans limitation du nombre de fois qu’un message sera envoyé a vécu. Notre retargeting est basé sur la smart publicité (capping de 1 à 2 maxi par mobinaute sur le display. Idem pour le mail) et obéit aux objectifs fixés en amont : fidélisation, cross selling ou Up selling. L’utilisation des datas nous permet de mieux déployer notre retargeting.

O.C. : La data est stratégique chez ad4store, quelle est votre perception sur les nécessités croissantes pour les entreprises de garder le contrôle de leurs données (éthique, stockage, sécurité) ?

O.M. : Les entreprises entrent dans une nouvelle ère qui voit s’accumuler les datas associées au marketing. Elles commencent à s’équiper de Data Manager Platform et entrent de plein pied dans ce nouvel environnement avec le désir d’apprendre et d’intégrer ces notions dont elles ignorent tout ou presque. Etant liés à leurs activités, nous nous retrouvons à assumer un rôle modeste de conseil en la matière.

Quant aux nouvelles réglementations à venir sur l’utilisation des données, elles vont structurer et apporter un cadre juridique légal afin d’empêcher les abus. C’est un garde-fou nécessaire afin de respecter tout simplement la vie privée des citoyens et garder le système dans un cercle vertueux.

Nous espérons que ce nouveau cadre va permettre de voir l’émergence de nouveaux acteurs dans la gestion et le traitement des données. Il y a de la place pour tout le monde. Des technologies vont apparaître et permettre une analyse plus pointue et rapide des données.

O.C. : On parle des nouveaux métiers de la data, quelles sont précisément les compétences qui vont être recherchées ?

O.M. : Des « têtes bien faites » plus que « bien pleines ». Chaque évolution du Digital a généré avec elle des nouveaux métiers et une génération de geek. Au-delà des aspects hiérarchisation et stockage des données collectées, il faudra y insérer une dose de bonne intelligence quant à leur structuration mais surtout leur utilisation afin de ne pas risquer de tuer la poule aux œufs d’or !

O.C. : Quel est votre point de vue sur les actions menées par l’Observatoire COM MEDIA ?

O.M. : L’Observatoire de COM MEDIA représente pour nous, jeune start-up du secteur AdTech, un formidable levier pour accélérer notre développement ! L’Observatoire de COM MEDIA nous permet de rencontrer et être mis en relation avec des donneurs d’ordres et des partenaires grâce à l’ensemble de ses actions. Enfin, c’est pour nous un partenaire exceptionnel puisque l’Observatoire COM MEDIA en identifiant les problématiques rencontrées dans notre secteur (ex : le recrutement de profils spécifiques, les appels d’offres publiques…) propose aujourd’hui les bonnes solutions. Nous pouvons les qualifier de « Service Com’-Marketing- RH interne » tout en étant externe.

LAISSER UN COMMENTAIRE