[INTERVIEW] La vocation d’aider à faire naître celles des autres

246

Rencontre avec Célina Rocquet, co-fondatrice Viemonjob

Observatoire COM MEDIA. Quelle réflexion sur le marché du travail est à la base de la création de Viemonjob ?

viemonjob2Célina Rocquet. Actuellement, nous assistons à une augmentation du nombre de personnes en transition professionnelle.  Avec quasiment 6 millions de chômeurs, 3 millions de personnes en burn-out et autant en bore-out, il devient urgent de penser à des solutions faciles, rapides et efficaces pour aider ces personnes à rebondir professionnellement. En parallèle, les métiers évoluent tout comme les modèles économiques des entreprises. Afin de gagner en résilience et accompagner les entreprises et leurs collaborateurs vers les métiers de demain, nous pensons qu’il devient impératif de proposer aux services RH des entreprises des solutions personnalisées et clé-en-main pour leur permettre d’optimiser leur gestion prévisionnelle des emplois et compétences.
Enfin, n’oublions pas que les jeunes ont absolument besoin de connaître les métiers de l’entreprise, afin de mieux s’orienter et trouver leur voie professionnelle. Ceci entre par exemple dans le cadre de la valorisation des voies professionnelles, de l’alternance, et de l’apprentissage, qui sont des enjeux importants en France. Notre vocation est … de faire naître des vocations !
Viemonjob est une innovation sociale de rupture, s’inscrivant dans le digital et l’économie collaborative.

O.C. A qui s’adresse votre plateforme ?

C.R. Viemonjob.com est la première plateforme digitale permettant à n’importe qui de tester un métier pendant une semaine pour valider un projet professionnel (orientation ou reconversion). Nous nous adressons donc aux personnes envisageant une reconversion professionnelle, aux chercheurs d’emploi, aux jeunes, aux seniors ou aux personnes ayant envie de vivre une expérience, de découvrir tous les aspects d’un métier pendant une semaine auprès d’un professionnel passionné.
En quoi, votre plateforme peut-elle aider à faire évoluer certaines mentalités en matière de repositionnement professionnel ?

Intervention sur BFM TV. :

 

O.C. Avez-vous noué des partenariats avec des start-ups ou des entreprises sensibilisées aux problématiques liées à l’emploi ou en difficulté de recrutement ?

C.R. Nous avons noué des liens avec les 380 startups de l’innovation RH appartenant au collectif du LabRH et les associations de l’Economies sociale et Solidaire : Workup, Bloomr, Rebondir, SoManyWays, Eklore.
 Nous sommes en train de construire de nombreux partenariats, notamment avec le Groupe La Poste, et nous observons un réel besoin, tant des professionnels qui se référencent sur le site, que des particuliers qui réservent des immersions. Nous participons également à l’animation de plusieurs ateliers ou événements autour de la reconversion comme le Salon du coaching et développement professionnel1 le 09 septembre 2017, ou Parcours France le 10 octobre 2017.

O.C. Comment votre démarche est-elle été accueillie par une structure comme Pôle emploi ?

Nous avons été bien accueillies, car notre offre complète celle de Pôle emploi. Nous prévoyons de mettre en ligne sur le Pôle emploi store, notre guide d’accompagnement rédigé par des coaches certifiés afin d’aider les personnes dans leur transition professionnelle. Nous poursuivons des discussions en termes de partenariat avec Pôle emploi.

O.C. Quel est votre point de vue sur les actions menées par l’Observatoire COM MEDIA ?

C.R. Nous sommes ravies de notre partenariat avec l’Observatoire COM MEDIA, de l’efficacité du réseau et des actions menées. Nous considérons vraiment cette relation comme très pertinente et à long terme, nous souhaitons la poursuivre encore longtemps !

1)        https://coaching.monkey-tie.com/monkey-tie-organise-premier-salon-coaching-developpement-professionnel/)

LAISSER UN COMMENTAIRE