Les matins de l’Innovation du 27 Mars

Introduction et animation par le Professeur  Laurent Bibard, ESSEC Business School

Témoignages d’expériences dans les secteurs de l’industrie, du tourisme et de la banque.

Jean-Pierre Pélicier, Directeur Open Innovation (i-Lab), Air Liquide

Frédérique VILLE , Directeur Innovation, Voyages-SNCF

Fabrice Marsalla , Responsable du village Start-up du Crédit Agricole

Innovation et prise de risque : le paradoxe du temps.

Le temps de l’entreprise est le temps de l’économie qui définit le temps de réponse au marché, aux clients, aux investisseurs.

Le temps de l’innovation c’est le temps du futur ; un temps dont nous connaissons le début sans être sur d’en connaître l’échéance finale. C’est le temps d’apprendre, le temps de découvrir. C’est le temps de l’incertitude.

Le paradoxe du temps c’est la tension qui existe entre le contrôle du temps de l’économie et l’incertitude du temps de l’innovation.

Cette tension peut se vivre comme une contradiction entre des objectifs forcément court termistes et des visions prospectives incertaines mais pas improbables.

Pour les responsables d’entreprises le paradoxe est de constater qu’il faut arrêter d’inventer des problèmes pour utiliser des solutions existantes et se préparer à « encaisser » ce qu’on ne sait pas encore développer.

Chaque témoignage apporte un éclairage sur ce paradoxe du temps.

–          La SNCF qui est pressé de satisfaire des clients qui veulent des gares comme des aéroports pour satisfaire leur besoin de voyager au delà du réseau SNCF.

–          Le groupe AIR Liquide qui se demande où sera le besoin d’oxygène demain dans une nouvelle hybridation de l’automobile ou sur Mars.

–          Le  Crédit Agricole qui crée le VILLAGE By Crédit Agricole pour revenir sur le marché du financement des Start-up qui échappe complètement à leur réseau bancaire actuel.

Le dénominateur commun à ces trois entreprises résolument tournées vers l’innovation, c’est d’adopter dans leur management de projet une attitude raisonnablement confiante.

C’est une opportunité de ne pas connaitre de quoi sera faite l’innovation ; c’est ce qui nous permet d’apprendre ensemble.

Rassurant non ?

PARTAGER