[Ambassadeur] Explorer la route des réseaux dynamiques

1000

Notre adhérent et Ambassadeur, Henri Rimbaud revient sur l’impact des réseaux sociaux sur l’écosystème de l’entreprise

« Les entreprises peuvent-elle se passer des réseaux sociaux ? Je posais la question en février 2013 en préconisant de bâtir une carte de la présence « sociale » de l’entreprise et en responsabilisant les collaborateurs : relais, contributeurs et ambassadeurs de la marque. Limber accompagne les entreprises sur ce chemin et propose dans son dispositif un mode de délégation sécurisée pour diffuser vos contenus et maximiser l’impact des interactions sur le web et les réseaux sociaux.

Une étape vers la collaboration avancée
Pour moi, l’enjeu consistait et consiste toujours à organiser des réseaux dynamiques, communautés de partage organisées et clairement identifiées, disposant des bons messages et contenus avec les dispositifs de relais appropriés.
L’objectif est de développer une stratégie de contenu orchestrée par des comités éditoriaux et pourquoi pas supportée par un pôle central de contribution. Le tout en favorisant le partage des informations et la visibilité des acteurs par le biais d’un agrégateur externe et d’une communication interne inscrite dans le temps.

Pour diffuser les contenus, la solution Limber, dédié au Content & Social Media Marketing, assure désormais une collaboration avancée et sécurisée entre les utilisateurs permettant de déléguer un accès à ses comptes sociaux, partager du contenu et coordonner les actions entre une agence et un annonceur, une marque et ses franchisés, un groupe et ses filiales, etc..

Déléguer son accès à Twitter, Linkedin, Facebook : un enjeu de confiance ?
Grâce à une délégation sécurisée de leurs canaux, vos collaborateurs deviennent ainsi vos meilleurs relais. Ils bénéficient en plus d’une plateforme dédiée, leur permettant de visualiser les partages programmés sur leurs canaux.
Le mode de délégation de la solution Limber fonctionne de la manière suivante :

1ère étape : l’ambassadeur reçoit un email l’invitant à se connecter à Limber via un simple bouton (aucun login ni mot de passe pour se connecter n’est nécessaire à la plateforme).

limber1

2ème étape : l’ambassadeur connecte ses canaux personnels (Linkedin, Facebook, Twitter, Yammer…) de façon totalement sécurisée.

 limber2

3ème étape : l’ambassadeur choisit un ou plusieurs délégataires pour chaque canal connecté (c’est-à-dire les personnes qui pourront poster sur les différents comptes mis à disposition).

4ème étape : l’ambassadeur met en place, pour chaque compte, des règles de modération :

 limber3

  • Pas de modération : l’utilisateur délégué peut poster directement sans validation
  • Modération automatique : un email est envoyé au délégataire, si celui-ci n’intervient pas après X heures, le message est posté
  • Modération obligatoire : le délégataire reçoit un email et un lien pour valider le partage. Sans validation le partage n’est pas posté

Dans tous les cas, l’ambassadeur reçoit un email de notification chaque fois qu’un utilisateur poste un partage sur l’un des canaux délégués.

 limber4

Plusieurs entreprises comme Havas Voyages, Roland Berger, La Poste ou LANDESK ont déjà adopté ce dispositif et les premiers enseignements sont très positifs. Les bénéfices sont en effet double : d’un côté, l’entreprise bénéficie de nombreux canaux de communication lui permettant de faire rayonner ses contenus au-delà des simples canaux corporate, de l’autre, les ambassadeurs (qu’il soient collaborateurs, partenaires ou dirigeants) enrichissent leurs profils sociaux de contenus de qualité, leur permettant notamment d’être reconnus en tant qu’expert.

J’aurais aimer pouvoir proposer cet outil quand j’évoluais chez IBM comme Digital Leader ; quel formidable impact pour autant que l’adhésion soit au rendez-vous.  En effet, le fait de déléguer son accès Twitter et autre réseau, à des collègues, voire des partenaires externes, même pour la bonne cause, pourrait être un redoutable frein. Il est question de confiance, de perte de contrôle, un questionnement légitime.

J’avais donc besoin de solides arguments pour me convaincre et j’ai posé la question à  Bertrand barbet, CMO et co-fondateur de Limber.

Dans sa réponse, Bertrand nous dit que « c’est justement pour répondre à ces problématiques de confiance et de contrôle, que nous avons mis en place ces workflows de modération et validation, qui permettent à l’ambassadeur de rester maître de ses canaux de communication et des messages émis.

La notification email, le système que nous avons choisi pour la gestion ces délégations est simple mais redoutablement efficace, puisqu’il n’oblige pas l’ambassadeur de se doter d’un énième outil supplémentaire, et qu’il peut valider les différents partages qu’il soit en mobilité ou connecté sur n’importe quel device (desktop, tablette, mobile…).

Enfin, nous avons doté Limber d’une nouvelle fonctionnalité qui permet de donner tout son sens business à cette démarche : il est maintenant possible de créer des call-to-action directement dans la plateforme (formulaire d’identification par exemple) et de les attacher à tous les contenus diffusés.

Ainsi, tous les relais des contenus (notamment les ambassadeurs) se transforment en  générateurs de leads et contribuent à la réussite de l’entreprise. »"

bandeau-signature-600

LAISSER UN COMMENTAIRE