Connecter start-ups & grands groupes, les clés de la réussite

714

Leurs modèles sont différents, leurs cultures d’entreprise parfois opposées et pourtant, il est primordial qu’elles se parlent puis collaborent dans un monde de plus en plus connecté. Fort de ce constat, de nombreux acteurs mettent en place des dispositifs favorisant les échanges, les rencontres dans un objectif de business.

Les startups sont convaincues que la collaboration avec un grand groupe est indispensable pour leur apporter une meilleure crédibilité, assurer leur développement et une visibilité sereine sur leur chiffre d’affaires.

Pour que les start-ups puissent parler un langage compatible avec celui des grands groupes, il est nécessaire pour cela qu’ils se parlent sur un terrain « neutre ». Ces derniers en identifiant clairement au sein de leur structure des interlocuteurs dédiés facilitent la compatibilité entre les deux cultures d’entreprises. Cette démarche « one to one » doit faciliter l’expression des besoins, permettre une accélération de l’étude des propositions jusqu’au « go » et favoriser une rémunération rapide des prestations des start-ups qui n’ont pas les facilités de trésorerie de leurs donneurs d’ordres. Il importe par conséquent pour les grands groupes de faciliter cette proactivité en mettant en place des processus simplifiés et un référencement adapté aux spécificités des start-ups, mais également la nécessité d’instaurer un cadre d’échange aplanissant les différences entre les interlocuteurs et instaurant un climat de confiance.

Le digital a bouleversé les usages des consommateurs, et c’est lorsque l’innovation est à leur service qu’elle fonctionne véritablement. La proximité des start-up avec leurs utilisateurs fait d’eux des observateurs efficaces de l’évolution des habitudes. Elles permettent de construire des solutions ciblées et adaptées plutôt qu’un produit trop transversal qui n’atteindrait pas ses objectifs.

Ces rencontres préalables permettent également aux grandes entreprises de mieux intégrer l’organisation d’une start-up à ses ressources humaines ainsi qu’à sa logistique ou à son marketing. A contrario, elles sont aussi force de proposition et partagent leur expérience pour le plus grand bénéfice des start-ups qui peuvent ainsi améliorer leurs process. Beaucoup de start-ups souhaitent se développer davantage à l’international, car se limiter au marché français leur ferait naturellement manquer de nombreuses opportunités business. C’est pourquoi la collaboration d’une start-up avec un grand groupe lui permet de s’appuyer sur son réseau et bénéficier ainsi d’une visibilité accrue.

C’est dans la complémentarité de leurs atouts que start-ups et grands groupes atteindront l’excellence. La souplesse des start-up et leur faculté de procéder à des rapides et réguliers test and learn sont un gage de réactivité dans un marché concurrentiel et en constante accélération. Aux grands structures d’apporter leur solidité financière, leur faculté à penser à l’échelle internationale et à pousser en force les innovations de leurs partenaires avec une communication multicanale efficace et ciblée.

LAISSER UN COMMENTAIRE