CES 2017 : La vision d’un futur « all connected » n’est pas si loin

1679

Stéphane Pierre (fondateur et DG de GOCAD société adhérente à l’Observatoire COMMEDIA)  partage ses impressions, ses analyses et ses découvertes durant ses deux journées passées au CES de Las-Vegas.

Visite de la Tech West : le drone prend son envol et la réalité virtuelle n’est plus une chimère

Ce deuxième site réunit toutes les innovations en lien avec l’électronique grand public, les drones, les solutions de réalité augmentée et réalité virtuelle, sans oublier les nouveautés en termes de gaming expérience et véhicules autonomes.

La part réservée aux drones est impressionnante et il apparaît comme une évidence que ce marché est en pleine explosion avec le drone personnel. Son utilisation pour le loisir ouvert au particulier, avec des technologies très simplifiées et adaptées, permet à tout un chacun, même novice, de diriger ces nouveaux engins volants du bout des doigts via  son smartphone ou sa tablette.

On constate l’apparition de drones de nouvelle génération plus sophistiqués, mis en place dans un cadre bien différent et ayant un champ d’action bien spécifique. On  trouve par exemple des drones adaptés à l’exploration sous-marine ou à la cartographie de bâtiments et autres infrastructures. Ils sont équipés de capteurs thermiques et de technologies de reconnaissance faciale dans le domaine de la sécurité.

Le premier drone pouvant être dirigé par un pilote est exposé, il ouvre des perspectives de déplacement aérien accessible et nous laisse penser que le rêve d’Icare sera à la portée d’un large public.

De son côté, la réalité virtuelle n’est pas en reste. Des nouveaux types de casques, désormais sans fil, nous permettent de profiter d’une résolution d’écran 4K exceptionnelle, nous coupant totalement du monde extérieur pour nous faire profiter de nos jeux et de nos médias vidéos comme dans un vrai cinéma. Tout devient alors possible, même à 10 000 m d’altitude en avion, sans connexion wifi ou accès à internet! On pourra profiter de ces casques pour s’immerger dans nos contenus avec une qualité et facilité hors du commun. D’autres expériences bien réelles sont proposées dans les domaines de l’éducation (transport au cœur de l’histoire), de l’apprentissage de la conduite (simulateur) ou du voyage.

La maison connectée devient une partenaire de vie

Dans le domaine de l’équipement de la maison, Panasonic, Samsung  font une  très forte impression avec leurs solutions pour maison connectée et ses smart services. On y trouve toutes sortes d’objets désormais interactifs tels qu’un réfrigérateur « intelligent ». Ce dernier est capable de nous donner en temps réel le détail de son contenu, les dates limite de conservation des plats qu’il contient et de suggérer une liste de produits à commander voire des recettes en fonction des aliments disponibles.

L’exposition d’une cuisine entièrement connectée a attiré énormément de curieux, montrant des vitres contenant du média vidéo ainsi qu’une gamme d’équipements ménagers allant du robinet à la plaque de cuisson entièrement interactifs.

Ces technologies sont impressionnantes car elles laissent entrevoir un futur prometteur, un monde dans lequel notre maison sera plus qu’un simple «  chez soi » mais un prolongement de nous-même : gardant nos enfants en sécurité, les aidant  dans leur apprentissage, gérant nos émotions à travers l’ambiance lumineuse et sonore, nous libérant de tâches parfois fastidieuse et pénibles après une longue journée de travail.

Vous êtes fatigué et ne savez pas quoi cuisiner ce soir ? Votre assistant virtuel, vous contactera et vous proposera des plats rapides et faciles à faire en fonction des aliments présents chez vous et du temps de préparation. Arrivé chez vous, le four sera prêt à fonctionner, les aliments identifiés à portée de votre main, la recette affichée sur votre réfrigérateur.

Et si avant de cuisiner vous souhaitez vous mettre à l’aise, vous n’aurez plus qu’à entrer dans votre salle de bains pour que votre douche s’allume et se mette à la température la plus adaptée à vos attentes. En sortant de celle-ci votre miroir vous affichera les infos télé, ou vos conversations sur vos réseaux sociaux.

La mobilité augmentée est en marche

Toutes sortes d’innovations sont à recenser sur ce salon, des avancées fulgurantes dans les composants informatiques, processeur multicœur et autres outils de développement et création de contenu.

Les écrans prennent une place importante de l’exposition avec l’annonce par Samsung de la sortie de moniteur aux qualités d’affichage inégalé ( Q8k LED) suivi de près par son concurrent LG.

Cependant un des aspects les plus cruciaux de notre temps reste la mobilité et la question tant attendue du véhicule autonome. Comment repenser la voiture mais aussi quels peuvent être les nouveaux usages de demain dans un véhicule qui n’a plus besoin d’être dirigé.

On constate un fort développement des interfaces homme-machine au sein du véhicule, les sièges se font désormais face,  une console centrale voit le jour sous la forme d’un écran interactif permettant à chacun d’activer par simple contact de l’index un navigateur personnel et de choisir toutes les options de votre périple au moyen d’un menu déroulant. La console devient alors un objet de partage ou chacun visualise les contenus comme bon lui semble simultanément. Les vitres deviendront une surface interactive permettant à la voiture d’afficher des informations. Apparaît ici une opportunité vraiment nouvelle, celle d’un couplage avec des applications de voyages ou de loisirs. En effet, votre vitre vous informera sur l’histoire des monuments et sites d’intérêt croisés en chemin, pourra vous désigner un restaurant ou tous autres endroits d’intérêt, vous donnera l’opportunité de prendre des photos par un simple geste.

On se rend alors compte, qu’à terme la voiture ne sera plus un objet que l’on possède mais réellement un hôte de transport. Elle nous permettra de rassembler  des passagers ayant des chemins similaires, d’optimiser nos déplacements et de nous fournir des informations qui seront pertinentes du départ jusqu’à l’arrivée.

Jusqu’où le partage d’information peut-il nous mener ?

Cette deuxième journée a été riche en découvertes ;  elle nous a vraiment fait prendre conscience que la vision d’un futur « all connected »  n’est pas si loin. A travers cette incroyable ressource de richesse créative et innovante, verra le jour un enjeu encore plus important. L’ensemble de ces services va à terme créer un écosystème d’une richesse unique et sans précédent. On pourrait l’imaginer comme une conscience collective mondiale s’alimentant un peu plus à chaque instant et accessible à chacun.

Il  faudra sans aucun doute développer des interfaces permettant à n’importe qui, peu importe sa culture, son environnement et son niveau d’éducation, d’intégrer les données produites par son propre corps mais aussi par l’ensemble de son environnement proche. La vision d’un humain augmenté se traduit par une intégration et un traitement clair et facilement exploitable de toutes ses informations dans un contexte sûr et respectueux de chacun. Car en effet, nous devrons faire le choix de nous ouvrir complètement à ceux à qui nous procurons ces services. Peut être alors que le serveur personnel et son cloud sont une solution pérenne. L’avenir nous le dira.

LAISSER UN COMMENTAIRE